La fête des mères est une journée pour montrer notre appréciation

Bureau des nouvelles de Lin's O'Connor EIC

La fête des mères est une journée pour montrer notre appréciation envers nos mères au Canada et dans le monde le 14 mai.

Selon certaines sources, les premières célébrations de la fête des mères remontent aux célébrations du printemps en l'honneur de Rhéa, la mère des dieux, dans la civilisation grecque antique. Plus tard, le Mothering Sunday au Royaume-Uni était traditionnellement un jour où les gens visitaient l'église où ils étaient baptisés, bien qu'il célèbre maintenant aussi la maternité à l'époque moderne.

Les origines modernes de la fête des mères peuvent être attribuées à deux femmes - Julia Ward Howe et Anna Jarvis, qui ont joué un rôle important dans l'établissement de la tradition aux États-Unis. Vers 1870, Julia Ward Howe a demandé que la fête des mères soit célébrée chaque année. Il a continué à se tenir à Boston pendant environ 10 ans sous son parrainage, mais s'est éteint par la suite. D'autres sources disent que Juliet Calhoun Blakely a lancé la fête des mères à Albion, Michigan, à la fin des années 1800. Ses fils lui rendaient hommage chaque année et exhortaient les autres à honorer leurs mères.

En 1907, Anna Jarvis a organisé une célébration privée de la fête des mères à la mémoire de sa mère, Ann Jarvis, à Grafton, en Virginie-Occidentale. En 1908, elle a joué un rôle clé dans l'organisation d'un service religieux qui a attiré 407 enfants et leurs mères. Une association internationale de la fête des mères a été fondée en 1912 pour promouvoir la fête dans d'autres pays. La fête des mères est devenue de plus en plus populaire depuis lors.

Les mères jouent un rôle essentiel dans la famille, qui est une force puissante de cohésion sociale et d'intégration. La relation mère-enfant est essentielle au bon développement des enfants. Et les mères ne sont pas seulement des soignantes ; ils sont aussi les soutiens de famille pour leurs familles. Pourtant, les femmes continuent de faire face à des défis majeurs ‑‑ et même potentiellement mortels ‑‑ en matière de maternité dans le monde en développement.

L'amélioration de la santé maternelle est l'objectif du Millénaire pour le développement sur lequel le moins de progrès a été réalisé. Une femme dans un pays moins développé est 300 fois plus susceptible de mourir en couches ou de complications liées à la grossesse qu'une femme dans un pays développé. Nous devons rendre la grossesse et l'accouchement plus sûrs en permettant aux systèmes de santé de fournir une planification familiale, une assistance qualifiée à l'accouchement et des soins obstétricaux d'urgence.

Bien que le Canada ait la chance d'avoir peu ou pas d'anxiété à l'égard de l'accouchement, ce n'est pas le cas dans de nombreux pays en développement comme le Malawi. Selon l'OMS, chaque jour, environ 830 femmes dans le monde succombent à des complications évitables après leur grossesse ou leur accouchement. Les infections, saignements et autres menaces pendant le processus d'accouchement sont parmi les principales causes de décès maternels ; 99% d'entre eux se produisent dans les pays en développement. Que ce soit à cause de la pauvreté, de la distance, du faible niveau de connaissances ou de services inadéquats, les mères et les enfants souffrent inutilement, et c'est la promesse des EIC d'aider.

Éduquer les hommes, les femmes et les jeunes sur les nombreuses façons d'améliorer et de maintenir la santé maternelle est l'une des premières étapes pour sauver d'innombrables vies. Au fur et à mesure que de plus en plus de communautés prennent conscience des opportunités et de la nécessité d'un projet comme PROMISE, plus de vies peuvent être sauvées. Nos zones cibles connaissent un faible niveau de connaissance des moyens les plus sûrs, les plus hygiéniques et les plus sains de prendre soin d'un bébé. En fait, beaucoup ne réalisent pas qu'il existe des méthodes plus sûres à leur disposition ! De ce fait, le pays connaît un manque de travailleurs qualifiés, d'infrastructures et de transports en matière de santé maternelle et infantile. Le besoin est évidemment grand ; il y a beaucoup de femmes et d'enfants qui ont besoin de ce genre de promesse.

Et donc, à la lumière de cela, EIC prend en charge ce projet PROMISE vers une plus grande santé maternelle. Nos espoirs et nos prières restent avec tous ceux au Malawi et au Canada qui sont impliqués dans l'enseignement et la mise en œuvre de ce projet, ainsi que les milliers de bénéficiaires. La nécessité de réduire les statistiques dévastatrices concernant la mauvaise santé maternelle est grande, et PROMISE est un vœu de faire tout ce qui est possible pour aider à préserver cette précieuse vie. Pour nous, c'est une promesse à tenir pour toutes les mères.

En lire plus

Haiti Revisited
A team from Springvale Church Stouffville traveled to Haiti to make a difference

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.